Bon nombre des meilleurs logos du monde sont utilisés depuis des décennies, voire des siècles dans certains cas.

En général, on se pose toujours la même question. Qu’est-ce qui les a rendus si résistants, même si leurs marques ont eu du mal à s’imposer ?

Il n’y a pas que les spécialistes du branding qui doivent travailler sur les logos. Le branding et le design de logo touchent toutes les disciplines du design, y compris le design de produits numériques.

Dans cet article, nous verrons les ingrédients essentiels d’un logo réussi. Note-les et laisse-les t’inspirer pour la conception de ton propre logo.

Qu’est-ce qui fait un bon logo ?

Les meilleurs logos du monde ont très souvent ces trois éléments en commun :

La simplicité

Les logos les plus respectés sont, presque sans exception, graphiquement simples. Cela ne veut pas dire qu’ils sont simples à créer. Réduire une idée à un symbole élémentaire est souvent la partie la plus difficile du processus de conception du logo.

Le logo le plus complexe graphiquement dans ce top 10 est celui de Coca-Cola. Mais cela est contrebalancé par sa simplicité conceptuelle : juste le nom de marque défini dans l’écriture du scénario.

Les logos les plus respectés sont, presque sans exception, graphiquement simples.

Beaucoup de logos merveilleux n’ont pas d’autres ingrédients graphiques que le lettrage. Dans cette liste, Coca-Cola, FedEx et Lego ont construit un logo classique en utilisant uniquement du texte. D’autres exemples géniaux incluent Sony, 3M, IBM, et d’innombrables autres.

La mémorabilité

La mémorisation d’un logo est souvent directement liée à sa simplicité.

De nombreux logos, même ceux de grandes entreprises prospères, ne sont pas mémorables parce qu’il n’est pas facile de les associer à une seule idée.

De nombreux logos, même ceux de grandes entreprises prospères, ne sont pas mémorables parce qu’il n’est pas facile de les associer à une seule idée. Parfois c’est parce qu’ils sont trop complexes, et parfois parce qu’ils sont trop abstraits. Une bonne mémorabilité se situe souvent quelque part entre ces deux extrêmes.

L’abstraction

Une idée fausse courante dans la conception d’un logo est que le symbole doit littéralement représenter la marque ; cependant, une certaine forme de déconnexion est souvent utile et stimulante.

Le point de vue le plus littéral du top 10 est celui d’Apple. Cependant, ici, le nom de marque lui-même est déconnecté de ce que l’entreprise fait réellement. Quant à la sirène, aux arcs d’or et au swoosh, leur force réside dans le fait qu’ils sont très mémorables visuellement, et non qu’ils représentent littéralement ce que la marque offre.

Le temps est l’épreuve la plus dure de toutes. Les grands logos sont capables de résister aux tempêtes économiques et de fournir un foyer d’identité, d’autorité et de stabilité en période de turbulence.

Tous les logos de cette liste fonctionnent depuis des décennies. Observer les points ci-dessus – simplicité, mémorisation, abstraction – est souvent une recette pour quelque chose d’intemporel.

Les grands logos sont capables de résister aux tempêtes économiques et de fournir un foyer d’identité, d’autorité et de stabilité en période de turbulence.

Nous avons vu à maintes reprises que les marques qui se laissent guider par les tendances réduisent la confiance et se retrouvent visuellement diluées. L’exemple classique est celui de Microsoft (désolé, M. Gates), qui a subi pas moins de cinq reconstructions majeures de logos depuis 1980.

Voici donc une liste de dix logos qui illustrent ces valeurs :

Top 10 des logos les plus intemporels

10. Lego : L’écriture à bulles

Année de conception : 1954 (écriture à bulles), 1973 (version actuelle), 1998 (petite mise à jour)

Designer : Divers collaborateurs Lego en interne

Années d’utilisation : De 1954 à aujourd’hui

Le jouet préféré de chaque enfant à un moment de son enfance. Lego est une question de créativité, de liberté et de jeu. Le logo lumineux de la marque se connecte sans effort avec tous ces messages.

La première version du logo ressemblait à ça :

Il a connu de nombreuses itérations, en particulier au cours des premières années de l’entreprise. L’écriture à bulles a été utilisée pour la première fois vers 1954. La version actuelle est en usage depuis 1973 (à l’exception d’une modernisation mineure en 1998).

9. UPS : L’arc

Année de conception : 1961

Designer : Paul Rand

Années d’utilisation : De 1961 à 2003

Avant l’intervention de Paul Rand, le logo UPS ressemblait à ça :

Paul Rand a été l’un des plus grands graphistes du XXe siècle à l’origine de nombreux logos célèbres. Il compte par exemple à son actif les logos ABC, IBM et Westinghouse. Son design pour UPS incorporait la forme « bouclier » de l’ancien logo de l’entreprise. Il le simplifiait considérablement et ajoutait un nœud distinctif sur la partie supérieure.

Malheureusement, UPS est revenu à une version à bouclier seul en 2003.

Version de Rand à côté de la mise à jour 2003 :

8. Ferrari : Le cheval cabré

Année de conception : 1947 (en combinaison avec le lettrage Ferrari)

Designer : Inconnu

Années d’utilisation : De 1947 à aujourd’hui

La légende raconte que le logo Ferrari est né non pas sur une voiture, mais sur un avion de chasse de la Première Guerre mondiale. Le célèbre pilote italien Francesco Baracca meurt au combat en 1918. Après cela, sa mère aurait demandé à Enzo Ferrari de mettre le graphique qui était apparu dans l’avion de Baracca, et de l’utiliser sur ses voitures.

Après avoir passé quelque temps sur des Alfa Romeos avec lesquelles Enzo Ferrari a été impliqué dans les années 20 et 30, le cheval cabré est finalement apparu sur une Ferrari en 1947. En fin de compte, le logo est un succès non pas en raison de son histoire, mais parce qu’il est simple, mémorable et qu’il est lié aux idées de vitesse et de puissance – parfait pour une voiture de sport.

7. FedEx : La flèche

Année de conception : 1994

Designer : Lindon Leader

Années d’utilisation : De 1994 à aujourd’hui

Si tu n’es pas au courant de la flèche dans le logo de FedEx, alors prépare-toi – il n’y aura pas de retour en arrière à partir de maintenant. Le designer Lindon Leader a créé le logo FedEx en 1994. À première vue, il s’agit d’un mot-symbole en gras Futura, le caractère géométrique emblématique conçu par Paul Renner en 1927.

Mais pour ce logo, la police est spécialement modifiée pour que l’espace négatif entre le « e » et le « x » forme une belle flèche blanche. Tout comme les silences en musique sont aussi importants que les notes, l’espace blanc du graphisme est aussi fonctionnel que les éléments positifs.

6. McDonald’s : Les arcs d’or

Année de conception : 1952-1968

Designer : Stanley Clark Meston et autres

Années d’utilisation : De 1968 à aujourd’hui

Conceptualisé par les frères Richard et Maurice McDonald en 1952, le motif des Arches d’Or a été développé par différentes mains au cours des deux décennies suivantes. La version actuelle est utilisée depuis plus de cinquante ans !

Comme beaucoup de logos connus, son niveau de reconnaissance est soutenu par une image de marque plus large, y compris la palette de couleurs rouge et jaune distinctive de l’entreprise. Cela se voit dans le succès d’une récente campagne publicitaire, qui a utilisé des parties du logo, les deux couleurs de la marque, et rien d’autre.

5. Coca-Cola : Le script

Année de conception : 1886

Designer : Frank Mason Robinson

Années d’utilisation : De 1886 à aujourd’hui

Coca-Cola possède l’un des plus anciens logos encore en usage et, comme McDonald’s et un nombre surprenant d’autres grands logos, il n’a pas été conçu par un « designer ». Frank Mason Robinson était en fait le comptable de John Stith Pemberton, l’inventeur de la boisson.

Le logo était basé sur l’écriture spencerienne qui était courante aux Etats-Unis à l’époque. En s’en tenant à son logo de l’ancienne école tout au long des tendances et des modes du design, Coca-Cola a maintenu son statut d’icône.

Des éléments de marque plus étendus, dont la célèbre bouteille en verre, ont également contribué à renforcer la mémorisation du logo.

4. Starbucks : La sirène

Année de conception : 1987

Designer : Divers

Années d’utilisation : De 1987 à aujourd’hui

Le concept du logo de sirène de Starbucks remonte à 1971, mais il a été considérablement simplifié et transformé en un logo « propre » en 1987. Depuis lors, il y a eu quelques itérations supplémentaires, dont la plus récente en 2011 a supprimé le texte et vient de quitter le graphique circulaire du logo.

Voici donc l’évolution de ce logo iconique :

Starbucks est un excellent exemple de la façon dont le but premier d’un logo est d’attirer l’attention, plutôt que d’expliquer littéralement ce qu’une entreprise vend. Les sirènes nues ne semblent pas être le choix évident pour une compagnie de café. C’est précisément pour cette raison que le logo de Starbucks en a fait une marque très distinctive malgré une concurrence de plus en plus vive. La façon dont le logo a été simplifié graphiquement au fil des ans ne fait qu’ajouter à son caractère mémorable.

3. Woolmark : Le tourbillon

Année de conception : 1964

Designer : Franco Grignani

Années d’utilisation : De 1964 à aujourd’hui

Il est facile d’oublier que les logos sont créés pour les normes de fabrication et de l’industrie ainsi que pour les marques. Le logo Woolmark a été commandé à l’issue d’un concours de design organisé par le Secrétariat International de la Laine en 1964. (C’est une indication qui indique qu’un vêtement est 100% laine.)

Franco Grignani, un artiste italien bien connu et respecté, faisait partie du jury du concours. Cependant, l’histoire raconte que Grignani a été tellement déçu par la qualité des entrées, qu’il a furtivement introduit sa propre candidature en utilisant le pseudonyme « Francesco Saroglia ».

Bien que Grignani ait voté pour une autre participation, probablement pour couvrir ses traces, c’est son propre design qui a été choisi comme gagnant. Le logo Woolmark est devenu l’un des plus célèbres du XXe siècle.

2. Apple : Le croc

Année de conception : 1977

Designer : Rob Janoff

Années d’utilisation : De 1977 à aujourd’hui

Le logo d’Apple a survécu à d’importants changements au sein de l’entreprise, y compris des périodes d’échec commercial abject dans les années 1990 et le succès mondial des dernières années.

Le logo original, mettant en vedette Isaac Newton, a été créé par Steve Jobs et Ronald Wayne. Ça n’a duré qu’un an :

Son histoire est semblable à celle du logo Starbucks, en ce sens qu’il a commencé comme une illustration gravée élaborée d’Isaac Newton découvrant la gravité (d’où la pomme). Mais, contrairement à Starbucks, son abstraction à l’icône simple que nous connaissons aujourd’hui s’est produite d’un seul coup, lorsque Rob Janoff a créé la version rayée multicolore en 1977. Depuis lors, la forme est restée la même, bien qu’elle ait été stylisée de plusieurs façons différentes depuis 1999.

1. Nike : Le swoosh

Année de conception : 1971

Designer : Carolyn Davidson

Années d’utilisation : De 1971 à aujourd’hui

Le « swoosh » de Nike est l’un des symboles les plus célèbres, mais ses débuts n’ont pas été si grandioses. Il a été créé en 1971 par la designer Carolyn Davidson, alors étudiante à la Portland State University. Le brief était de capturer l’idée du mouvement.

Elle a d’abord reçu 35 $ pour créer le logo, mais elle a par la suite reçu des actions de Nike. L’entreprise se classe maintenant au 89e rang du classement Fortune 500, avec une valeur marchande de plus de 100 milliards de dollars. C’était 35 $ bien dépensés !