Les tests utilisateurs sont une partie fondamentale du travail du concepteur d’UX et un élément central du processus global d’UX design. C’est un excellent moyen d’éliminer les problèmes ou les difficultés des utilisateurs qui n’avaient pas été prévus lors de la phase de conception.

1. Fais tes tests le plus tôt possible

Plus tu testes ton produit tôt, plus il sera facile d’y apporter des changements. De plus, cela aura plus l’impact sur la qualité finale du produit.

Mes conseils :

  • N’attend pas que ton produit soit entièrement façonné. Tu peux tester des mockups et des prototypes semi-fonctionnels (même ceux de basse fidélité) à condition de pouvoir expliquer aux participants ce que tu attends d’eux.
  • Une fois que tu as défini quelles tâches doivent être testées, commence à valider ton design. Tu peux faire des guerilla testing : lorsque tu auras un prototype, sors de ton bureau, trouve des gens qui sont au moins similaires à tes utilisateurs cibles et commence à tester en live !

2. Décris tes objectifs pour le test

Fixe-toi des objectifs clairs. Assure-toi de ne poser que les questions auxquelles tu as besoin d’une réponse. Avant de commencer les tests utilisateurs, il faut se poser la question suivante :

« Que dois-je savoir de ce test ? »

Une fois que tu auras compris ce que tu dois savoir, tu pourras rédiger ton questionnaire ou ton enquête en gardant cet objectif à l’esprit.

3. Pose des questions ouvertes

Les questions fermées ont un choix limité de réponses. Celles-ci peuvent être binaires (oui/non) ou à choix multiples. Les questions ouvertes, elles, te permettent de découvrir des choses auxquelles tu n’as jamais pensé et d’apprendre le langage des utilisateurs.

4. Traite ton design comme un processus dynamique

Beaucoup de designers considèrent le processus de conception comme un processus linéaire qui commence par la recherche utilisateur, qui a une phase de prototypage et se termine par des tests utilisateurs. Cependant, elle doit être traitée comme un processus dynamique.

Les tests utilisateurs, tout comme le développement, le design ou la récolte des besoins, prennent une place dans la boucle itérative de design et de développement du produit. Il est important d’avoir des tests utilisateurs à chaque intervalle de ce processus si les ressources sont disponibles.

5. Teste avec de vrais utilisateurs

Valide ta conception sur la base de tests avec de vrais utilisateurs. Assure-toi donc de tester avec des utilisateurs qui ne sont pas seulement tes amis ou ta famille ! Tu as besoin d’utilisateurs indépendants et impartiaux.

Mon conseil :

Lorsqu’il s’agit de faire des tests UX, il est parfois important de commencer par le pire des scénarios (par exemple, quelqu’un qui ne connaît rien à ton produit, est distrait lorsqu’il est à bord, etc). En regardant cette personne utiliser ton produit, tu peux rapidement identifier les zones où l’application n’est pas assez simple ou claire.

6. Oriente les utilisateurs sur les tâches à réaliser

Lorsque tu définis des tâches pour les utilisateurs, il est tentant de leur demander ce qu’ils pensent de ton produit ou de leur demander d’évaluer chaque élément. Cependant, il est préférable d’écrire des tâches que les utilisateurs peuvent essayer de réaliser, afin de capturer les réactions naturelles et instantanées au moment de l’interaction. Par exemple, si tu testes une version remodelée de la page d’accueil d’un site Web :

❌ : « Que pensez-vous de notre site Web ? Sur les 10, comment avez-vous trouvé l’ergonomie du service web ? »

✅ : « Où cliqueriez-vous en premier lorsque vous arrivez sur la page d’accueil ? »

7. Observe le comportement

Il est important de faire la distinction entre l’écoute des utilisateurs et l’observation. Bien que les deux méthodes fournissent aux designers des informations précieuses, l’erreur commise par de nombreux designers est de se concentrer uniquement sur l’écoute. L’observation des utilisateurs permet de découvrir beaucoup plus de choses en beaucoup moins de temps.

8. Fais participer toute l’équipe au process

Il est important d’impliquer toute l’équipe produit dans l’événement de test. Avoir l’occasion d’observer l’utilisateur aidera toute l’équipe à comprendre les problèmes d’utilisabilité et à s’identifier à lui.

Mes conseils :

  • S’il est impossible pour tous les membres de l’équipe de participer à la session de test, tu peux enregistrer une vidéo de la session de test et la partager avec tes collègues.
  • Toutes les personnes qui participent à un test devraient prendre des notes et noter ce qu’elles estiment avoir appris. Tu peux prendre ces notes et les résumer à la fin de la journée.

9. Pense qualité, pas quantité

Beaucoup d’entreprises ne testent pas du tout leur produit. Beaucoup ne le testent qu’après sa sortie parce qu’elles craignent que cela ne leur coûte trop cher et ne prenne trop longtemps. La vérité est que les tests utilisateurs n’ont pas besoin d’être longs ou coûteux. Les recherches du NNGroup ont révélé que :

Les tests avec 5 utilisateurs révèlent généralement 85% des problèmes d’ergonomie.

Ainsi, il est possible de réunir le groupe d’utilisateurs et de travailler en tête-à-tête pendant qu’ils jouent avec le prototype.

10. N’essaie pas de tout résoudre en même temps

C’est tout simplement impossible de faire cela. Au lieu de cela, corrige les problèmes les plus importants, et teste-les à nouveau. Le meilleur test est lorsque tu résous un problème au mieux de tes capacités, que tu expédies le produit, que tu recueilles des commentaires et que tu regardes comment il est utilisé, puis que tu itéres en conséquence.

En résumé…

Les tests utilisateurs ne sont pas quelque chose que tu peux te permettre de contourner, car même une simple série de tests pourrait faire ou défaire ton idée de produit. Ainsi, retiens sagement cette phrase :

Teste tôt, et teste souvent.

Tu as d’autres conseils à partager ? Fais-le savoir en commentaires !